Retour  l'accueil

L'eau naturellement pure - Syndicat Intercommunal des Eaux de la Rgion Grenobloise
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Le Kiosque de l'eau.

 Page en cours d'actualisation.

Plusieurs étapes dans la création du kiosque de l'eau du Sierg.

Parce que le Sierg est attaché depuis longtemps à la notion d’éducation citoyenne, les outils de communication se sont développés ces dernières années, jusqu’à la décision de créer un espace d’accueil au sein du Verseau (le siège du Sierg à Echirolles), afin de pouvoir accueillir les élèves des écoles avec leurs enseignants, les habitants, les associations, les étudiants et autres visiteurs - bien entendu, les visites ponctuelles sur les sites de captages notamment, continueront d’être organisées. Un espace qui pourra recevoir les groupes et les individuels, ou chacun pourra mieux appréhender la spécificité de l’eau naturellement pure du Sierg, depuis les glaciers dont elle provient, jusqu’au robinet, en passant par les puits de captages, les canalisations et les réservoirs. De cette réalité exceptionnelle aux notions plus globales, l’eau sera là l’élément central. L'occasion pour chacun de pouvoir se rendre compte du parcours exceptionnel de l'eau du Sierg.

La première étape concrète est constituée d’une maquette blanche et évolutive en relief sur laquelle seront projetées des images, réelles et de synthèses, permettant de suivre le parcours de l’eau (configuration ci-joint). Pour la réalisation de cette maquette le Sierg a perçu une aide de 15 000€ dans le cadre de la convention Commission locale de l'eau / EDF au titre de 2010 ; une seconde aide de 12 000€ a été octroyée dans ce cadre au titre de 2011 pour la réalisation de ce kiosque de l'eau complétée par une dernière subvention de 8 000€ au titre de l'année 2012.

Un groupe adhoc pour inventer le kiosque.

Les élus du Sierg ont décidé la mise en place d'un groupe ad hoc destiné à réfléchir sur le fonds et sur la forme de ce kiosque de l'eau. Suite à la réflexion qui a été menée en interne en 2010, ce groupe ad hoc a été mis en place fin 2011. Il est composé d'élus et de personnels du Sierg, ainsi que de personnes ressources extérieures au Syndicat, comme une institutrice, une docteur ES sciences ou encore, un technicien de l'hydraulique... Sur la base d'un document rédigé il y a deux ans ce groupe évalue les besoins et imagine les outils qui composeront cet espace destiné aussi bien aux scolaires, aux habitants, qu'aux étudiants et techniciens intéressés par l'eau naturellement pure du Sierg et son parcours original.

Première maquette à découvrir à l'automne 2012.

Présenté dans un lieu provisoirement aménagé dans les locaux du Sierg à Echirolles, le kiosque de l'eau verra dans les prochains mois d'autres éléments d'exposition et d'information le compléter. L'installation définitive sera effective suite à la construction des nouveaux ateliers du Sierg à l'horizon fin 2013, dans un nouveau bâtiment construit juste à côté de l'actuel siège du Sierg, et dans lequel sera transférée l’actuelle salle de réunion qui laissera ensuite place au kiosque de l’eau.

C'est la société Lythos située à Saint-Just-de-Claix (Isère) qui a réalisé la maquette évolutive. Spécialisée dans ce type de réalisations notamment pour les plus grands sites muséographiques de France, elle a fait appel à la société Kaliblue, de Meylan, pour la création et la réalisation des images projetées en 3D. C'est enfin la société IEC qui a proposé et installé le matériel de projection.

En attendant et d'ici là, depuis la fin septembre 2012, la maquette évolutive est visible sur rendez-vous au 04 76 33 57 14 ou prenant contact avec le Sierg par info@sierg.org. Elle permettra aux scolaires notamment de découvrir de manière ludique quel parcours l'eau du Sierg emprunte pour arriver jusqu'au robinet.

Depuis la fabrication à Saint-Just-de-Claix jusqu'aux essais de projection à Echirolles.

 

Un tuyau âgé de plus de 300 ans

Marly 2Un des éléments de la canalisation de Versailles : 1m de long pour 500kg.

Si cet élément de canalisation ne concerne pas directement le Sierg, il représente cependant combien les hommes savent jouer d'ingéniosité et de savoir-faire pour dompter l'eau. Cette canalisation en fonte datant du XVIIème siècle est à découvrir dans le cadre du kiosque de l'eau du Sierg, .

Ce tuyau en fonte assurait l’adduction d’eau du château de Versailles et avait été commandé en 1683 par Louis XIV. En 2000, la société Saint-Gobain PAM en a fait l’acquisition auprès du Service des Domaines, après que cette installation ait été utilisée plus de 300 ans. Pour l’essentiel ce tuyau a été recyclé pour donner naissance à des canalisations en fonte ductile du troisième millénaire, et certains tronçons ont été offerts, comme au Sierg (en mai 2012).

Pour l’histoire : Louis XIV a voulu dès le début de la construction du Château de Versailles que son parc soit pourvu de nombreux bassins et fontaines alors que le site était dépourvu d’eau : il a donc ordonné que des cours d’eau soient détournés et acheminés sur des dizaines de kilomètres par des canaux et des aqueducs jusqu’au parc et au Château de Versailles. Mais cela ne suffisait toujours pas et il a imaginé de prendre de l’eau dans la Seine en amont de Saint-Germain-en-Laye, de l’élever par pompage puis pression sur le plateau de Marly grâce à la célèbre Machine de Marly, puis par d’autres conduites en pression ou en gravitaire jusqu’aux réservoirs de Versailles ;  de là l’eau allait jusqu’aux fontaines afin d’y produire des jeux d’eau magnifiques et multiples connus sous le nom de Grandes Eaux de Versailles. Pour cela, les conduites de plomb étaient insuffisantes, il fallait des conduites de plus fort diamètre jusqu’à 800mm, résistantes à la pression, étanches et durables car enfouies dans le sol. Un seul matériau pouvait convenir : la fonte. Aussi des milliers de tuyaux ont été coulés à partir des années 1660 puis posés en terre en assurant l’étanchéité entre chaque tuyau par des joints en plomb ou en cuir (peaux de porc découpées pour être ensuite mises entre les brides des tuyaux verrouillés par des boulons). Cela fut un grand succès qui permis d’alimenter en pression, pendant près de trois siècles, les installations hydrauliques royales de Versailles. Depuis la création de Pont-à-Mousson dans le XIXe siècle, les tronçons qui avaient des fuites étaient remplacés par des tuyaux en fonte grise de PAM, puis, depuis la fin du XXe siècle par des tuyaux en fonte ductile : une dernière campagne de travaux avait permis d’exhumer une partie des anciennes conduites.

Marly 1 La conduite, reliant le captage aux jardins du chateau de Versailles sur plusieurs dizaines de kilomètres.

Ces tuyaux de fonte anciens ont été achetés aux enchères publiques des Domaines en l’an 2000 par Saint-Godain PAM afin d’une part, de mettre en valeur ces vestiges prestigieux d’archéologie industrielle par la Société ou par des grands clients en témoignage de leur extraordinaire conservation après plusieurs siècles de bons services dans la terre, et d’autre part, de démontrer que la fonte contenue dans ces tuyaux avait encore une valeur économique résiduelle importante. En effet, PAM a dû faire un beau chèque aux enchères en concurrence avec des ferrailleurs qui savaient leur valeur en métal, et même des antiquaires qui se rendaient compte de leur caractère unique. Enfin, cette fonte par recyclage dans les fours et hauts fourneaux de Saint-Godain PAM pour produire les tuyaux en fonte du troisième millénaire, démontre qu’après des décennies et même des siècles, les produits en fonte de PAM gardent une valeur importante et participent au respect de l’environnement. Quels autres matériaux utilisés pour fabriquer des canalisations pourraient prétendre à la même durée, à la même valeur dans le temps, et au même respect de l’environnement par recyclage écologique intégral ?

Retrouvez ce tronçon de tuyau dans les sous-sol du chateau de Versailles en cliquant sur la photo ci-contre.

Le Sierg remercie la société  logo pam pour son don.

Revue de presse

Ici les articles consacrés à notre Kiosque de l'eau, dans une revue de presse bien plus globale.

Le Sierg : l'eau naturellement pure !

Syndicat Intercommunal des Eaux de la Région Grenobloise
Le Verseau
1, rue de Normandie
CS 10277. 38432 Echirolles cedex
Tel : 04 76 33 57 00
Fax : 04 76 23 27 12
info@sierg.org
Accueil |  Plan d'accès |  Contact. |  Plan du site |  Réalisation : Business & Decision Eolas